23/02/2013

Semaine 13/8

Je n'ai pas assisté au dernier conseil communal.  Il faut expliquer que, l'ordre du jour étant particulièrement pauvre, y compris la longue liste des points ajoutés par les conseillers, j'ai préféré épargner à mes fesses 4 heures de supplice sur cet horrible banc mis à disposition du public.  On voudrait dissuader le Hutois de venir entendre ses édiles qu'on ne s'y prendrait pas autrement.  Quand donc décideront-ils de tenir conseil dans une salle digne de ce nom?  C'est donc la presse locale et le "live" de Catherine Duchateau dans www.lavenir.net/cchuy-tweet  qui seront mes seules références. Et franchement, je ne regrette pas d'être resté à la maison.  Aussi, ce n'est plus un billet d'humeur que vous trouverez ci-dessous mais un véritable coup de gueule:

Mais bon sang! Arrêtez vos querelles personnelles et gérez notre ville!

Je n'épiloguerai donc pas sur les lamentables échanges d'insultes entre les anciens et actuels membres du PS.  Tout est bon à Madame Lizin pour proférer des insultes de bas étage.  Mais les répliques du bourgmestre et de quelques autres ne valent guère mieux.  Dans une classe, si le maître n'est pas bon, il ne faut pas s'étonner de voir les élèves chahuter.

Tant qu'il n'y aura ni budget ni déclaration de politique générale, on pataugera dans cette fange.

J'associe à ma mauvaise humeur La Meuse qui dans ses colonnes s'est contentée de reprendre tous ces échanges peu glorieux.

Une once de positif: Je retiens que la proposition d'Ecolo de publier les PV du conseil a été adoptée.  En écrivant ces lignes, je découvre que le site de la ville le propose déjà mais (surprise!) il faut pour y accéder un identifiant et un mot de passe.  Affaire à suivre.

06:10 |  Facebook |

16/02/2013

Semaine 13/7 bis

 

Huy - L’Atelier rock a été vandalisé

 

Huy - Deux cambriolages en deux semaines au « Jamais 203 »

 

Recrudescence des actes de vandalisme dans les écoles hutoises

 

Les Hutois attendent des décisions politiques depuis novembre!!!!

15:03 |  Facebook |

15/02/2013

Semaine 13/7

Ne vous étonnez pas des 2 semaines de silence.  Je n'écris rien, parce qu'il n'y a rien à écrire.  Il y avait bien la pétition du conseiller Vidal sur le Ravel et ses conséquences sur le parking quai de Namur.  Mais comme cela ne concerne que lui et ses quelques voisins et qu'une pétition contraire entraînerait au moins autant de signatures, ça ne valait pas la peine de s'y attarder.

Il n'y pourtant pas beaucoup plus à commenter aujourd'hui.  C'est donc le vide – que dis-je, le néant – que je dois évoquer.

L'ordre du jour du Conseil Communal est enfin paru sur le site de la ville: http://www.huy.be/hors-menus/fichier/ordres-du-jour-du-conseil-communal/2013/19-02-2013.pdf

Il n'y a ni budget ni évocation du dossier sécurité.  Mais cela, on le savait déjà et on l'avait déjà déploré.

Par contre il n'y a toujours pas de déclaration de politique générale.  Et ça, c'est vraiment inquiétant!  Plus de 4 mois après les élections communales et la conclusion d'un accord de majorité, cette majorité ne sait toujours pas ce qu'elle va faire pendant les 72 67 mois à venir.

 

Les affaires courantes plus que jamais!

 

En fait, des 32 points de l'agenda de la séance publique, le seul innovant quelque peu vient de l'opposition: la mise en site internet des PV du Conseil Communal.

Evidemment, entretemps, les conseillers auront ajouté des questions et des lamentations.  Mais pour toute réponse, nous entendrons, une fois de plus, qu'il faut attendre le budget et la déclaration de politique générale.

Pour reprendre la métaphore obstétricienne chère à l'échevin Dosogne, la gestation est longue et pénible.  Que sera le bébé?

12:07 |  Facebook |

02/02/2013

Semaine 13/05

Voici une semaine assez creuse, digne des affaires courantes.  Epinglons 3 évènements que notre collège n'a pas décidés mais qui le concernent beaucoup.

Le procès des fausses délibérations.

La première audience est fixée à mars avec, semble-t-il, un terme attendu avant la fin 2013.  Depuis le balcon, la ville, doublement concernée, suivra attentivement le déroulement des opérations.  Pourquoi doublement?

·       Si Mme Lizin était reconnue coupable et lourdement sanctionnée (ce qui est quand-même loin d'être acquis), elle pourrait être privée de son siège au Conseil Communal.  Les débats y perdraient en folklore mais y gagneraient au moins en sérénité.

·       Madame Lizin, toujours reconnue coupable mais quelle que soit la sanction, la ville, assignée au civil dans le même dossier par l'incorrigible Dubuffet, pourrait devoir y aller de sa cassette à hauteur 2 millions d'euros à titre de dédommagement.  Ce ne serait pas vraiment une bonne nouvelle pour notre grand argentier communal.

Une autre facette de la sécurité.

Après des problèmes de sécurité routière, des problèmes de sécurité publique toujours en attente de mesures efficaces, voici que des rochers nous tombent sur la tête.  Et en plus, c'est les flamands qui nous canardent.  En effet, l'Avenir nous apprend que c'est une société gantoise, la s.a. Ghent Dredging qui est propriétaire du Mont Picard.

Le Ravel progresse.

La presse de ce matin nous informe que les travaux entre Ahin et Huy commenceront au printemps.  J'en dirai davantage après avoir examiné le dossier du projet à l'Urbanisme.

Certes, il en coûtera l'amputation de quelques places de parking, mais personnellement, je trouve le projet séduisant:

·       Vélos et piétons sont nombreux à joindre quotidiennement et dangereusement les entités d'Ahin et de Huy.  Une liaison sécurisée est indispensable et en encouragera d'autres à laisser la voiture à la maison et à alléger un peu les bouchons.

·       L'accès à Huy par ce côté sera enjolivé surtout si on y aménage le parvis de la collégiale.

·       On pourrait à terme prolonger jusqu'au pont sans pénaliser le Val Mosan.  Il suffit pour cela de mettre en œuvre le programme électoral du PS qui, dans le cadre d'une zone de loisir rive gauche, y déplacerait l'embarcadère du bateau.

10:04 |  Facebook |

25/01/2013

Semaine 13/04

Ciao Angelo!  Avec émotion, j'ai effacé ton adresse dans la mailing liste.  Mais ton souvenir restera longtemps dans ma mémoire, le souvenir surtout de notre collaboration au sein de l'Agence locale pour l'emploi.  Repose en paix, Président.

********************************

Le sexe des anges.

Alors que Constantinople était à feu et à sang, les théologiens du concile de Nicée discutaient à perte de vue pour établir si les anges étaient des filles ou des garçons.  C'est l'origine de cette expression qui désigne des discussions oiseuses dans une situation difficile.

Durant la première demi-heure du Conseil de ce mardi, nous avons eu droit à une interminable discussion pour décider si les commissions communales comporteraient 5, 6 ou 7 membres.  Quand on sait que tous les conseillers sont de toute façon invités à toutes les commissions et que ce qui distingue les membres c'est le droit d'y voter (en 6 ans, je n'ai pas vécu un seul vote en commission) mais aussi de recevoir un jeton de présence, il y a de quoi se poser des questions.

Un nouveau cru prometteur.

J'ai été impressionné par la qualité des interventions, questions et même propositions des nouveaux conseillers.  Pour autant qu'ils poursuivent dans cette voie, les 8 nouveaux de l'opposition méritent largement leur siège.  Dans une moindre mesure, mais dans la majorité, c'est plus délicat, les 2 nouveaux MR sont également présents dans les débats.  Par contre, les conseillers PS, anciens comme nouveaux se confinent dans un silence désolant.  Il faudra se secouer un peu les gars!

Persiste et signe.

Contrairement à ses colistiers, Madame Lizin s'obstine à jouer l'élément perturbateur et à s'isoler de plus en plus au sein du Conseil.  Pourquoi aussi n'a-t-elle pas prononcé quelques mots sur Angelo qui a quand même été dans son sillage pendant plus de 20 ans?

A force d'entendre ses interventions agressives et stériles, je la désignerais non pas de "ploumtion so l'agayon" comme l'a qualifiée le bourgmestre mais d'une de ses appellations favorites: "vantrin sin cawete".

La sécurité bien présente.

Bien qu'absente de l'ordre du jour déposé par le collège, la sécurité, tant publique que routière, était bien au centre des questions déposées par les conseillers.  Je retiendrai surtout celle de Bernadette Mathieu concernant les agressions contre les commerces.  Elle met en évidence que les désordres nocturnes dans les cafés du centre-ville ne sont qu'une des facettes, et pas la principale, de l'insécurité à Huy.  Dans sa réponse, le bourgmestre est loin d'avoir été convainquant. Je constate que ni lui ni la conseillère qui l'interpelait ni les journalistes qui rapportaient la question n'ont évoqué le futur (et trop tardif) débat sur la sécurité.

Nous sommes toujours en affaires courantes.

Sans déclaration de politique générale (annoncée pour février) et sans budget (annoncé au mieux pour mars), il est impossible de débattre de points importants.  J'y ajouterais même sans les conclusions de la table ronde sécurité.  Quels que soient les motifs invoqués pour ces retards, ce n'est pas acceptable.  La majorité s'est constituée le soir des élections, le 14 octobre.  Après plus de 3 mois, on pouvait quand-même espérer mieux.

09:51 |  Facebook |