03/04/2012

Une première évaluation

Ma démarche est la suivante, elle très simple :

J’énonce des hypothèses et j’en déduis le résultat du calcul de dévolution des sièges. A dessein, je ne dévoile donc pas la phase intermédiaire que constitue le pourcentage de voix obtenu par chaque liste.

Dès que je constate la nécessité d’une modification dans mes hypothèses, je le publie ici et donne la nouvelle répartition qui en découle.

Assez de blabla, venons-en au fait.  Voici mes premières hypothèses :

  1. 6 listes sont déposées. Par ordre alphabétique : CDH, ECOLO, MR, PH (pour Huy), PP et PS.

  2. Le PS perd les voix reportées sur PH mais regagne une partie des voix perdues en 2006 du fait du désaccord d’électeurs avec la bourgmestre de l’époque.  Le solde des voix perdues en 2006 partira dans le camp ECOLO.

  3. Le résultat de PH est loin d’être négligeable.  Je l’évalue actuellement à la moitié des voix de préférences obtenues par Mme Lizin en 2006.  La campagne du PH sera robuste et visera les mécontents sur le plan hutois.

  4. En 2006, le MR a perdu des voix du fait de sa position ambigüe vis-à-vis du PS de l’époque.  Il en récupère une bonne partie mais est érodé sur sa droite par le PP.

  5. Les voix obtenues par Ensemble en 2006 se répartissent en 4 morceaux : évidemment CDH et ECOLO mais aussi MR et PS qui récupèrent une partie des voix perdues en 2006.

  6. CDH revient à son score de 2000 un peu bonifié.

  7. ECOLO prend le solde de ENSEMBLE.  Il progresse donc sensiblement sur 2000.

  8. Bien qu’il ait fait une percée lors de sa fondation, le PP a perdu beaucoup de sa crédibilité entretemps.  Il drainera sans doute un certain nombre de mécontents, mais contrairement au PH, pas sur le plan hutois mais sur le plan national.  Son impact ne se fera sentir que sur MR.

Comme je l’ai déjà dit, ces hypothèses ne demandent qu’à évoluer.  Chacun peut m’adresser ses commentaires.  J’en tiendrai compte si, en toute objectivité ils sont recevables.

Voici donc l’évaluation qui découle de ces hypothèses :

CDH :                5

ECOLO :             4

MR :                  4

PH :                   3

PP :                    0

PS :                   11

 

Le siège le plus vulnérable est le 4ème siège d’ECOLO.  Le cas échéant, il passerait soit au PS soit au CDH.

Pour une majorité, le PS est incontournable et peut s’allier avec un seul des autres partis.



 

 

10:43 |  Facebook |

Écrire un commentaire