06/09/2012

J-38. Parlons d'autre chose.

Alors que le candidat Joseph George annonçait depuis 2 jours une conférence de presse sur l’affaire qui nous occupe depuis le week-end dernier, c’est l’échevin Joseph George qui se présente devant la presse pour lui parler de mobilité.  En soi, la pirouette est déjà une forme de mobilité.

Mais il a raison, ce n’est pas parce qu’il y a élection dans un mois qu’il faut abandonner les problèmes liés à son échevinat.  Et la mobilité sur la N90 en est un bien réel.  Le MR, dont la conférence de presse (vraiment pas de chance !) a été éclipsée par les évènements, annonçait lui aussi des propositions de solution.

Cela dit, les informations communiquées par l’échevin n’apportent rien de bien neuf.  Il y a 6 appartements de plus, soit, mais ce n’est quand-même pas ça qui provoque des queues jusqu’à la fontaine d’Ahin.  En plus, on le sait officiellement depuis le mois d’avril et sans doute depuis beaucoup plus longtemps.

·       Pourquoi cela n’a-t-il pas été évoqué lors de la réunion du Centre Nobel ?

·       Une étude complémentaire de Lenaers montrera que l’incidence de 6 habitations est négligeable, par contre pourquoi reverrait-elle en profondeur une étude, erronée sans doute, mais acceptée par la ville ?

·       Pourquoi l’échevin n’évoque-t-il pas aussi la société à qui a été confiée l’étude de mobilité qui selon le contrat devrait être maintenant clôturée ?

Je ne retiens de cette communication à la presse qu’un seul élément important et il est de taille mais il concernerait plutôt l’échevinat des finances, c’est le montant de l’amende réclamée (225.000 €).  En fait, ce n’est pas encore acquis.

14:14 |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.