11/11/2012

Semaine 12/45

Où se cache cet échevinat?

J'ai eu beau lire et relire les attributions des échevins, je n'en trouve aucune trace.  C'était pourtant une très bonne idée que j'avais retenue dans la liste des 20 points que je compte suivre durant toute la mandature.  Voyez donc le point 8, de ce billet écrit in tempore non suspecto: http://pontia2012.skynetblogs.be/archive/2012/10/29/et-maintenant-au-travail.html.

Un échevinat de la sécurité routière, décrit au point 4.2 du programme de Idhuy, est une excellente idée.  Les partenaires n'en ont-ils pas voulu? Idhuy a-t-il écrit son programme électoral comme un exercice obligé et sans importance?  Toujours est-il que cet échevinat n'existera pas.

Qu'on ne vienne surtout pas me répondre que ces (ou ses) attributions relèvent de la police ou de la mobilité.  Il n'en est rien.  La sécurité routière est une compétence transversale qui concerne presque tous les échevins et qui ne se réalisera pleinement que si un d'entre eux les stimule et les coordonne.  Citons pêle-mêle: L'éclairage public, la qualité des trottoirs, l'aménagement de passages piétonniers, la limitation des vitesses, la répression des contrevenants, diverses formations dans les écoles primaires et secondaires, … .

Vers un second dossier Dubuffet?

La Meuse nous apprend que, ce vendredi, des perquisitions ont été menées à l'hôtel de ville dans le but de vérifier les éléments constitutifs d'une nouvelle plainte.

Seraient maintenant visés pas moins que le bourgmestre et le premier échevin.

En supposant que ces 2 dossiers aboutissent à des condamnations de non éligibilité, 3 des 5 partis siégeant au conseil se retrouveraient privés de leur chef de file.  Il ne resterait plus indemne que le faiblissant MR et  (tien! tien!) le vigoureux et éconduit Ecolo.  Monsieur Dubuffet aurait-il là quelques affinités?

16:17 |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.