01/12/2012

Semaine 12/48

Non, je ne me sens pas en sécurité quand je rentre le soir et que quelqu'un me demande "une petite pièce" ou que quelques jeunes gens s'apostrophent bruyamment au coin d'une rue.  Certes, je suis d'accord avec Eric Clovio de la Meuse quand il écrit que le ressenti est aussi important que les faits.  Mais des faits dans de pareilles circonstances, il y en a déjà eu de nombreux dans notre ville.   J'ai donc raison de ressentir l'insécurité.  Cette situation  est générale dans la plupart de nos villes.  Elle est même proportionnelle à la taille de la ville.  Allez voir à Liège ou à Bruxelles!   N'accablons donc pas notre ville.  Qu'elle réagisse vite et bien, voilà tout!

Mais tout ceci a peu de chose en commun avec les faits qui se sont produits lors du rallye du Condroz et qui suscitent aujourd'hui une tempête de réactions.  Ces faits sont très préoccupants tout autant que l'insécurité générale mais en faire l'amalgame ne sera pas utile pour trouver des solutions.

Face à tout cela, que décide le Conseil Communal?

Réunir un Conseil de police en décembre (lisez Conseil Communal car à Huy, c'est bonnet blanc et blanc bonnet) qui servira à jeter les bases d'une table ronde prévue dès janvier.

Ce Conseil du 18 décembre, j'en vois déjà le déroulement: exposé plein de chiffres du commissaire, intervention du service de prévention, intervention académique des représentants de la majorité, éructations de madame Lizin, proposition du bourgmestre sur l'organisation de la table ronde, vote majorité contre opposition et….bonne soirée à tous.

La table ronde ne sera pas aussi académique, ne serait-ce que parce qu'elle se déroulera à huis clos.  Je lui préfèrerais cependant un groupe de travail ou même des groupes de travail (par quartier, par type de problème….) qui seraient sommés de faire des propositions concrètes au Conseil.  En fait, le Conseil du 18 décembre aura pour seul effet de retarder les actions concrètes.

Et pourtant, des actions concrètes, il y en a d'évidentes mais toutes auront leur coût et il serait bon qu'elles soient décidées avant l'arrêt du budget 2013, donc très vite.  Il suffit de relire les programmes électoraux: Tous les partis disent d'ailleurs à peu près la même chose.  Voyez mon billet du 11 octobre

http://pontia2012.skynetblogs.be/archive/2012/10/11/j-4-la-securite.html

Voici déjà 4 suggestions à examiner:

·       Augmenter et peut-être déplacer les caméras de surveillances, notamment vers la grand place et les rue du centre-ville;

·       Intensifier la présence policière: Faire fi de ses sacro-saints principes, confier la surveillance des zones bleues à des contractuels, et récupérer ainsi 4 agents.

·       Engager pour la police du personnel administratif ou en déplacer depuis d'autres services communaux et libérer les agents de quartier de cette partie de leur travail.

·       Augmenter dans la mesure du possible les cas passibles de sanctions administratives et ne plus dépendre dans ces cas d'un parquet surchargé.

09:21 |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.