11/01/2013

Semaine 13/02

Encore et toujours les ronds-points de Ben-Ahin.

L'Avenir y consacrait une page  mercredi et La Meuse remet ça ce matin.  Chacun y va toujours de ses (petites ou grandes) solutions, souvent contradictoires.  Il est vrai que la période des fêtes a vu le phénomène encore amplifié.  Les automobilistes, les chauffeurs du TEC, les commerçants, les riverains, tout le monde en a ras le bol.  Mon rôle n'est pas de proposer des solutions.  Par contre, je souhaite une bonne fois faire le point de la situation.

1.    Contrairement à ce que semble croire la journaliste de l'Avenir, l'échevin en charge n'est plus Joseph George mais le bourgmestre, (http://www.huy.be/hors-menus/ma-commune/administration/college/college). Une  compétence partagée déclare le site de la ville.  Avec qui? Avec quoi?  Pourquoi ce changement?  Tout cela n'est pas clair!

2.    Les responsables de la police déclarent très justement que la présence de policiers sur le site comme c'était le cas fin d'année ne règle rien et qu'ils ont autre chose à faire.  Ils savaient d'avance que c'était inutile.  Alors pourquoi avoir perdu son temps?

3.    Très en retard sur l'échéancier initialement annoncé, le département AGORA de la région Wallonne, chargé d'une étude sur la mobilité dans Huy et les communes voisines doit remettre son rapport définitif qui contiendra des propositions sur le sujet qui nous préoccupe.  Interrogé par l'Avenir, l'échevin George n'y fait même pas référence alors que c'est lui qui l'a commandité.  Pourtant, dans son premier rapport, AGORA réalise une analyse fouillée du problème et avance déjà des éléments de solution.  C'est loin d'être la panacée mais quand même.  Voici d'ailleurs les pages du rapport consacrées à ce dossier. http://static.skynetblogs.be/list/184228/extraits-site-ville-de-huy/4122792570.pdf

4.   La ville semble malheureusement adopter une attitude très passive en renvoyant le problème vers les promoteurs du Shopping Mosan qui n'auraient pas respecté le cahier des charges (trop de logements).  Qu'est-ce que ça change?  Ce n'est quand même pas les quelques habitants en trop qui saturent la circulation.  Les promoteurs ont mis en œuvre une étude.  Mais quelles qu'en soient les conclusions, cette piste s'arrêtera là.

C'est donc bien du côté AGORA que pourraient venir des ébauches de solutions.  Mais les solutions vraiment efficaces, si elles existent, se heurteront à 2 gros écueils: le financement et le MET car, ne l'oublions pas les voies d'accès, tant la RN90 que la RN 64 relèvent de ce département de la Région Wallonne.  En outre, le cas échéant, elles mettront longtemps avant d'être opérationnelles.

C'est quand-même un fameux merdier que nous a légué Madame Lizin!!

En attendant, on pourrait mettre en œuvre quelques solutions déjà proposées par la première phase de l'étude AGORA (voir § 8.4.4 du document).  En voici la substance:

·       Elargir la voirie d’accès au RP1 en dédoublant celle-ci au-delà de la station essence sur deux voies.

·       Ajouter une insertion en direction de Huy depuis le parking du shopping mosan sur la chaussée du RP1 vers le RP2, de manière à ne plus diriger vers le giratoire 1 que le trafic qui doit y circuler.

·       Étudier et mettre en œuvre après simulation informatiques des solutions de type "turbo-giratoire"(?) qui spécialisent les voies d’entrée et les voies dans l’anneau de manière à clarifier les mouvements dans le giratoire et faciliter la prise de décision des automobilistes souhaitant s’engager dans le giratoire.

·       Evaluer si une politique de communication et de formation permet d’influer sur le comportement des automobilistes dans le giratoire, et augmenter leur réactivité à l’entrée du giratoire pour permettre a plus de véhicules de s’insérer dans le RP1.

·       Créer des traversées piétonnes au débouché de la chaussée de Dinant, afin de sécuriser les circulations à pied entre le shopping mosan et les commerces de la rue J. Wauters.

·       Idem sur la voirie reliant les deux giratoires, en améliorant aussi les espaces piétons autour de la station de carburant et à l’entrée de la rue Jadot, pour stimuler la marche depuis la rue Jadot vers les centres commerciaux.

·       Créer de P vélo à tous les pôles commerciaux et d’arrêts de bus à proximité.

 

Il faut avouer que c'est assez pauvre voire naïf pour certaines recommandations.

15:14 |  Facebook |

Commentaires

Salut André.
Je ne pense pas avoir dit que Joseph George avait en charge cette problématique aujourd'hui... Je ne l'ai d'ailleurs pas fait intervenir dans ce papier, si ce n'est en rappelant ce qu'il a dit il y a quelques semaines... alors qu'il avait charge de ce dossier...
Cet article avait pour but de faire le point sur les conclusions des policiers, je ne vois pas où tu tires le fait qu'ils savaient à l'avance que ce serait inutile. Pas une seule fois ils ne l'ont dit, je ne l'ai d'ailleurs pas écrit...
Dans cet article aussi, je voulais donner la parole au promoteur; c'est la première fois qu'il s'exprime, dans les colonnes de l'Avenir, sur ses intentions. Et il ne compte d'ailleurs pas faire des aménagements lui-même, comme l'ont déjà suggéré les membres du collège...
Ces précisions me semblent nécessaires, après avoir lu l'article de ton blog.
Bonne journée,
Catherine

Écrit par : Catherine Duchateau | 12/01/2013

Les commentaires sont fermés.