25/01/2013

Semaine 13/04

Ciao Angelo!  Avec émotion, j'ai effacé ton adresse dans la mailing liste.  Mais ton souvenir restera longtemps dans ma mémoire, le souvenir surtout de notre collaboration au sein de l'Agence locale pour l'emploi.  Repose en paix, Président.

********************************

Le sexe des anges.

Alors que Constantinople était à feu et à sang, les théologiens du concile de Nicée discutaient à perte de vue pour établir si les anges étaient des filles ou des garçons.  C'est l'origine de cette expression qui désigne des discussions oiseuses dans une situation difficile.

Durant la première demi-heure du Conseil de ce mardi, nous avons eu droit à une interminable discussion pour décider si les commissions communales comporteraient 5, 6 ou 7 membres.  Quand on sait que tous les conseillers sont de toute façon invités à toutes les commissions et que ce qui distingue les membres c'est le droit d'y voter (en 6 ans, je n'ai pas vécu un seul vote en commission) mais aussi de recevoir un jeton de présence, il y a de quoi se poser des questions.

Un nouveau cru prometteur.

J'ai été impressionné par la qualité des interventions, questions et même propositions des nouveaux conseillers.  Pour autant qu'ils poursuivent dans cette voie, les 8 nouveaux de l'opposition méritent largement leur siège.  Dans une moindre mesure, mais dans la majorité, c'est plus délicat, les 2 nouveaux MR sont également présents dans les débats.  Par contre, les conseillers PS, anciens comme nouveaux se confinent dans un silence désolant.  Il faudra se secouer un peu les gars!

Persiste et signe.

Contrairement à ses colistiers, Madame Lizin s'obstine à jouer l'élément perturbateur et à s'isoler de plus en plus au sein du Conseil.  Pourquoi aussi n'a-t-elle pas prononcé quelques mots sur Angelo qui a quand même été dans son sillage pendant plus de 20 ans?

A force d'entendre ses interventions agressives et stériles, je la désignerais non pas de "ploumtion so l'agayon" comme l'a qualifiée le bourgmestre mais d'une de ses appellations favorites: "vantrin sin cawete".

La sécurité bien présente.

Bien qu'absente de l'ordre du jour déposé par le collège, la sécurité, tant publique que routière, était bien au centre des questions déposées par les conseillers.  Je retiendrai surtout celle de Bernadette Mathieu concernant les agressions contre les commerces.  Elle met en évidence que les désordres nocturnes dans les cafés du centre-ville ne sont qu'une des facettes, et pas la principale, de l'insécurité à Huy.  Dans sa réponse, le bourgmestre est loin d'avoir été convainquant. Je constate que ni lui ni la conseillère qui l'interpelait ni les journalistes qui rapportaient la question n'ont évoqué le futur (et trop tardif) débat sur la sécurité.

Nous sommes toujours en affaires courantes.

Sans déclaration de politique générale (annoncée pour février) et sans budget (annoncé au mieux pour mars), il est impossible de débattre de points importants.  J'y ajouterais même sans les conclusions de la table ronde sécurité.  Quels que soient les motifs invoqués pour ces retards, ce n'est pas acceptable.  La majorité s'est constituée le soir des élections, le 14 octobre.  Après plus de 3 mois, on pouvait quand-même espérer mieux.

09:51 |  Facebook |

Commentaires

A la vue des derniers conseils communaux nous sommes bien en affaires courantes et se déplacer par un temps glacial pour assister à des interventions plus que monotones et dénuées de tout intérêt n'incite pas du tout à participer. A quand une gestion des intérêts citoyens ?

Écrit par : Michel CLEMENT | 25/01/2013

Les commentaires sont fermés.